bof

La nécessité d'un dépistage précoce

 
 
« Avant tout la méconnaissance de la précocité représente un risque pour l'enfant. À l'inverse, son identification et surtout sa reconnaissance sont rapidement bénéfiques et permettent à l'EIP d'exploiter au mieux ses compétences».   O. Revol, J.LouisP. Fourneret
 

 

Souffrances affectives, inhibition intellectuelleanxiétéétats dépressifsphobie (scolaire…)troubles du comportementdu sommeil, troubles des relations sociales et TOCSéchec scolaire sont autant de risques psychopathologiques.

L’enfant surdoué non reconnu y est d’autant plus exposé qu’il n’a pas pu et su mettre en place de moyens de défense adaptés.

Le développement de telles attitudes signe souvent les premiers symptômes visibles de la précocité. Il convient de réagir au plus vite face à des réactions caractérielles, de renonciation à ses capacités, de troubles du comportement, de l’humeur, troubles somatiques, émotions intenses vécues de manière solitaires, rêveries. En effet, l'enfant surdoué est alors surexposé au risque dépressif du fait de sa grande perméabilité aux émotions de l'entourage.

 
L’objectif serait donc d’éviter l’apparition d’une possible psychopathologie, de la dépister si elle existe déjà afin de mieux la gérer, ou à défaut d’en atténuer les souffrances et d’apprendre à l’enfant à la maitriser. 
La prévention est donc un atout majeur pour les personnes à haut potentiel afin de "les aider à utiliser leur potentiel  et à ne pas en souffrir".
 
 

Olivier REVOL, pour éviter l'écueil de l'échec scolaire, insiste sur le fait qu'il est essentiel de mettre en place des stratégies pédagogiques et psychologiques adaptées ceci afin de respecter fonctionnement particulier de l'enfant précoce.

L’identification de la précocité permet le plus souvent de mettre en place des stratégies pédagogiques et psychologiques adaptées. L’essentiel est de respecter le fonctionnement original de ces enfants pas tout à fait comme les autres, de leur permettre d’identifier leurs compétences mais aussi leurs points faibles, afin de les rassurer et de les aider. La méconnaissance du profil cognitif spécifique d’un enfant représente toujours un risque d’échec scolaire. En négligeant les capacités créatives et le potentiel original des enfants précoces, l’Ecole risque d’échouer dans sa mission principale, celle qui consiste à accompagner chaque enfant, quelles que soient ses compétences, vers l’autonomie."  Olivier REVOL 

 petiteetoilebleuPour mettre en place des trucs et astuces 

moyennepucebleuLes dix trucs de Jeanne SIAUD FACCHIN

  1. Doper la confiance en soi en le félicitant et en lui faisant faire ce pour quoi il est doué
  2. Repérer son « profil cognitif » , visuel ou auditif
  3. Revenir sur les connaissances pour les mettre en perspective les acquis et s’approprier les connaissances
  4. Laisser rêver, s’ennuyer pour encourager son imaginaire
  5. Proscrire l’anxiété de performance et préférer le placer dans un état de bien-être
  6. Faire la cuisine ensemble, un excellent exercice de tolérance et de résistance à la frustration
  7. Faire des jeux de mémoire
  8. Faire des brainstormings imaginatifs pour doper la rédaction et travailler la structure
  9. Pratiquer les jeux de rôle pour s’exprimer
  10. Diagnostiquer sa peur de ne pas réussir, le rassurer.

moyennepucebleuQuelques astuces 

  • les « obliger » à mentaliser ce qu’ils vont dire, ça évite les fautes de goût et ça réduit le manque de diplomatie.
  • leur faire prendre conscience des relations, de ce qui peut plaire ou déplaire,
  • faire des jeux de rôles, écrire un journal,
  • ne pas les laisser investir une seule personne, multiplier les réseaux relationnels,
  • inviter une seule personne à la fois et varier de temps en temps,
  • favoriser les liens de vacances : mails
  • les impliquer dans des forums ou dans des réunions à thèmes,
  • pour ceux qui ont un bon score de performance, favoriser les jeux de société, les constructions (qui durent),
  • pour ceux qui ont un bon verbal favoriser les inventions, les spectacles
  • évitez le plus possible de prendre position dans les interactions sociales, idem dans la fratrie,
  • montrez l’exemple, que dites-vous des personnes que vous invitez, comment jugez-vous les autres, leurs attitudes, leurs efforts pour vous recevoir
  • intervenez lorsqu’il y a injustice et qu’un adulte est en cause
  • demandez-lui son avis, demandez lui comment il voit ses amis, s’il en a besoin, ce qui serait idéal pour lui
  • et bien sûr encourager l'autonomie sociale.

Pour plus de détails... 

 petiteetoilebleuPour suivre au plus vite trois pistes

Pour Lysiane MARCHAL le parent doit guider son enfant sur le chemin de 3 pistes essentielles :

  1. petitepucebleu          L’enfant doit être alimenté intellectuellement et bénéficier d’un enrichissement 
  2. petitepucebleu          L’enfant doit apprendre la contrainte, la frustration, et la loi 
  3. petitepucebleu          L’enfant doit être autonome.

Ce sont les conditions à son épanouissement personnel.

Pour consulter le détail de ces 3 pistes

 
 
 

A LIRE...

 

moyennepucebleu"Les aider à utiliser leur potentiel...de M. Bidaut -Garnier 

moyennepucebleu"L’échec scolaire chez l’enfant précoce " par  O. Revol - Revue Réadaptation, 2006, numéro 527

moyennepucebleu"L’enfant précoce: signes par–iculiers" par O. Revol, J. Louis, P. Fourneret - Revue « Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence » Edition Elsevier.