bof

Nos conférences ANPEIP Provence

L'ANPEIP Provence ouvre ses conférences à des publics variés. Le choix des intervenants est décidé en fonction du public visé (parents, enseignants, professionnels...). 
Vous avez loupé notre rendez-vous? Vous pouvez retrouver certaines de ces conférences sur nos supports audio.
 
PROCHAIN RENDEZ-VOUS
L'Anpeip Provence propose en association avec l'APEL ISM, une nouvelle conférence :
 
Coralie LAUBRY, psychologue clinicienne du développement, directrice du centre Cogito'z de Marseille est membre du Comité expert ANPEIP. Elle est formatrice officielle EIP pour l'Éducation nationale et intervenante à l'IUFM d'Aix en Provence. Elle intervient également en Master professionnel de Psychologie des perturbations Cognitives à l'Université de Provence.
Sa grande expérience des EIP, font d'elle une conférencière de choix au service des familles, des enseignants et des personnels médicaux et paramédicaux.
 
Rendez-vous est donc donné à l'Institution Sainte-Marie à 19 h 30, 1 place Germain-Loro 83500 LA SEYNE-SUR-MER
Le programme sera articulé en trois parties- Accueil- Conférence- Questions
 
Le nombre de personnes est limité à 120.
 
Chaque famille doit s'inscrire en ligne
La date limite d'inscription est fixée au 9 juin 2016. 
 
TARIFS
Gratuit pour les adhérents de l'Anpeip, de l'Apel et les parents de l'ISM
5 euros pour les autres. Le règlement s'effectuera sur place le soir de la conférence.
 
Pour vous inscrire à la conférence,cliquer ICI
 
 
 
 
 
 
 
 
bandeaufarandolearlesiennecharte8
            
   Affiche Conf JFL Janvier 2016

 

 

 
 
bandeaufarandolearlesiennecharte8
 
 
EN EXCLUSIVITE ANPEIP
 
Affiche JCTERRASSIER 2015 09 23 Definitif
 
 
 
bandeaufarandolearlesiennecharte8
Affiche conf Laubry juin2015 DEF
 
 
 
 
bandeaufarandolearlesiennecharte8
 

En mai 2015, nous vous proposions....

Aff Conf Gareoult 22mai2015  
 

 Affiche Conf Zebra Mai 2015
 
 
 Aff Conf PVE Bosco Janv2015
 

bandeaufarandolearlesiennecharte8

AfficheConf Pouhet Dys   Janvier 2015Conf_Parents_HRibeiro_juillet_2014 
Pour le grand public                             Pour les professionnels
 
Affiche_Conf_GP_Demeure_avril2014 Affiche_Conf_Pro_Demeure_avril2014
 
  
    
afficheconfjsfbandolnov2013
Consultez notre livre d'or...
 
 
  

etoilebleuPour le grand public, en collaboration avec les associations Dys provenceconfdys28juin2013

 

Pour la première fois, l’Anpeip Provence participait à une soirée d’information conjointe avec les associations dys Provence : Dyspraxie France Dys 13, HyperSupers 13 et Avenir Dysphasie Provence.

La réunion était introduite par la docteure Le Menestrel, pédiatre membre de Rédodys, qui a expliqué le rôle du médecin dans le dépistage des troubles des apprentissages et dans la coordination des soins. Chaque responsable associative a ensuite présenté les grandes caractéristiques et les signaux d'alerte propres à chaque trouble : Nathalie Berlon pour l’Anpeip, Luce Nocera pour DFD, Annie Jullien pour HyperSupers et Cathy Piasco pour Avenir Dysphasie.


La soirée s’est ensuite prolongée autour d’un verre et les échanges ont été très fructueux. Professionnels de l’enfance, psychologues, enseignant-es et parents ont pu discuter avec les intervenantes, obtenir des renseignements et repartir avec de la documentation. Cette information globale sur les troubles des apprentissages a vivement intéressé les participant-es qui ont apprécié de pouvoir obtenir en une seule fois des pistes précieuses dans leur quête pour leurs enfants. La collaboration active entre nos associations, toujours présentes aux Journées Dys 13 & 83, et de plus en plus souvent réunies sur d’autres manifestations, a permis cette initiative bienvenue qui sera reconduite aussi souvent que possible.

  
etoilevertePour le grand public, les enseignants, les professionnels de l'enfance et les parents...
afficheconfrencebandon14mars2013
  
Le 14 mars 2013, à Bandol, Madame hélène RIBEIRO a présenté une conférence sur la question du haut potentiel. L'objectif était d'aider à "connaitre et reconnaitre l’enfant surdoué afin de l’accompagner au mieux."

Grâce à une argumentation fournie en apports scientifiques, exemples choisis mais aussi illustrée de cas concrets tirés tantôt de son vécu d’enseignante, tantôt de maman d’EIP, la conférencière a su captiver un public pour le moins écclectique. Pas moins de 140 personnes, parents mais aussi enseignants, professionnels de la petite enfance et de la santé, ou tout simplement personnes en questionnement, ont su apprécier son discours structuré illustré d’un diaporama synthétique. Nombreux ont été les parents prenant des notes « afin de "semer des graines" une fois chez soi... ». Les professionnels en contact avec les enfants n’ont pas manqué non plus de fouiller de nouvelles pistes dans cet exposé qui avait véritable valeur de formation.

confbandolmars2013Le surdoué peut en réalité être très loin du mythe du petit génie à lunettes qui réussit tout sans effort, à commencer par le fait qu’il y a autant de filles que de garçons concerné-es ! Tout n’est pas si simple, surtout pour l’entourage qui se trouve souvent déstabilisé. Une multitude de facteurs peuvent en effet venir parasiter la reconnaissance autant que l’accompagnement de ces enfants hors norme. Parents, enseignants, professionnels se questionnent car ils se trouvent le plus souvent démunis. Le quotidien des parents est éprouvant. Les enseignants sont parfois perplexes. Certains enfants souffrent car l’école peut paradoxalement être le lieu de tous les échecs. La vie sociale du surdoué peut aussi être douloureuse : incompréhension, décalage, sentiment d’imposture, tout est toujours très compliqué. Mais des pistes d’aide pour l'école et la maison  existent.

C'est pourquoi Madame RIBEIRO a éclairé le public sur les caractéristiques fondamentales de ces enfants "hors normes", sur leur façon singulière de fonctionner mais aussi les répercutions qu'il peut y avoir vis à vis des apprentissages et de leur comportement. Elle a insisté sur les difficultés paradoxales tout en démontrant qu'il est possible de savoir, d'aider  et d'accompagner ces enfants singuliers… "les arroser" de chaudoudous.

Cette conférence était proposée gratuitement grâce à un partenariat avec la Mairie de Bandol.

 

Pour télécharger le dossier de presse
  
 
petiteetoilerose   Pour les parents...
 
afficheconf84parentsdec2012
Le 13 décembre 2012 à 18h00, au Lycée Louis Pasteur d'Avignon (84), l’APEL (Association  Parents d’Elèves de l’Enseignement Libre) et l’ANPEIP - Provence ont organisé une conférence-débat animée par Hélène RIBEIRO sur la
« Précocité intellectuelle
Hauts potentiels – Troubles associés ».
Enseignante confrontée très tôt à des élèves intellectuellement précoces, Madame RIBEIRO découvre peu de temps après que ses propres enfants ont également un haut potentiel. Elle s’est impliquée alors pendant plusieurs années dans l’aide aux enfants intellectuellement précoces en difficulté (et à leurs parents). Après des responsabilités au sein de l’ANPEIP Tarn et Garonne, elle passe un M2R en neuropsychologie et depuis se consacre entièrement à la formation et à la recherche dans le domaine du haut potentiel, en lien avec les avancées neuropsychologiques et pédagogiques.
 confapel84dec2012
C’est en s’appuyant sur ces dernières qu’Hélène RIBEIRO a proposé à plus d'une cinquantaine de parents des pistes pour trouver les bonnes réponses dans la vie pratique, en adéquation avec les spécificités de chaque enfant. Ont été plus particulièrement évoqués les troubles qui se retrouvent - plus souvent que chez la moyenne des enfants – associés à la précocité intellectuelle (dyslexie, dysgraphie, …).
  
etoilejaunepour le grand public: Parcours chaotiques Avenirs singuliers
Les premières tables rondes du haut Potentiel 
 articleannoncecolloquelamarseille19oct2012
 amphicolloquecolloqueoct2012      buffetcolloquecolloqueoct2012
"Une journée forte enrichissante qui a commencé pour les inscrits par un petit déjeuner revitalisant dressé sur des nappes cotonnées aux couleurs vives de l' "ANPEIP", composé de café, jus de fruit, petites viennoiseries servis par un personnel de qualité attentif et souriant!
Guidées par l'excellent Paul DE BREM, animateur scientifique maniant le micro avec précision et incision, il a su guider les interventions, les recentrer, permettre au public de partager ses dilemes, ses frustrations, ses incertitudes, ses colères, ses souffrances.
Mais aussi il a su mettre en scène les cadeaux de créativités délivrés par les parcours chaotiques de certains intervenants grâce auxquels ont pu se projeter des parents dans la douleur et laisser entrevoir de l'espoir, du "ou" et non plus du "et", du "avec" et non plus du "contre".
Nos enfants sont des boules à facettes laissont les se teinter de la couleur qu'il convient à jour, à chaque émotion, comme le dit si bien Jeanne SIAUD FACCHIN "ARROSONS LES" de patience, d'encouragements, de p ositif." A.B.
cg13
 
  
carteconf13oct2012
 
Parents, thérapeutes, enseignants, nous savons que l’annonce d’un haut potentiel n’est pas la garantie d’un parcours simple, tant sur le plan scolaire que sur le plan affectif et social. La réalité est très loin du mythe du petit génie à lunettes, à commencer par le fait qu’il y a autant de filles que de garçons concerné 
L’idée de ces rencontres était de montrer que, quel qu'ait été le parcours scolaire ou social chaotique, à première vue, de certains enfants, leur avenir est plein de promesses. Redonner de l'espoir à long terme à des parents dépassés, apporter des ressources et des éclairages croisés aux professionnels de la santé et de l’éducation, proposer des pistes d'aide aux adolescents et aux jeunes adultes, faire tomber des préjugés.
Un objectif très ambitieux ? Non, il était juste question de poser des jalons pour inciter chacun-e à aller plus loin dans la réflexion et la recherche d’informations.
Grand public, étudiants et parents, professionnels de l'enfance, de l'éducation et de la santé sont donc venus s’informer auprès d' intervenants reconnus, spécialistes des enfants à haut potentiel. 
Ces Premières Tables rondes du Haut potentiel ont permis de croiser les témoignages de professionnels de la thérapie et de l'éducation, de jeunes installés dans la vie, d'adultes, parents ou non, pouvant partager une expérience revisitée à la lumière du haut potentiel.
   montagecolloquecolloqueoct2012
 
 
 etoilevertepour les familles "Je suis précoce, et alors?" 
AfficheEt_alorsConfTheatreJanv2012
Alex GRACI et sa troupe de comédiens KINOA sont venus donner une conférence théâtralisée à Marseille, sur les planches de l'Institut Sainte Trinité, le 28 janvier. Des groupes de paroles ont également été organisés pour les parents et les enfants. 
Cherchant la complémentarité avec les traditionnelles conférences de psychologues réputé-es, KINOA a imaginé ces conférences théâtralisées, autrement dit : une manière originale de faire une conférence autour de la précocité intellectuelle.
La troupe KINOA a joué des petites scènes de la vie quotidienne, représentant les  ifficultés rencontrées autour de la précocité intellectuelle, lorsque le dérapage n’est pas loin, en famille, à l’école, au square... 
Les enfants , les adultes ont eu envie de réagir… Pour ne pas casser le rythme, ni repartir frustré, ils ont été invités à noter les questions ou réflexions puis les ont partagées lors d’un temps d'échange après la conférence. En effet, les comédiennes ont ensuite animé un groupe de parole ouvert aux parents et aux enfants qui le souhaitaient.
En participant en famille à cette conférence parents et enfants ont essayé de  nouvelles pistes.. 
 
etoilevertepour les parents  "une matinée sur la précocité intellectuelle"
 affiche40ans83
Le colloque départemental organisé le 26 novembre à l'école Notre dame de Toulon est le fruit d’un partenariat entre l’ANPEIP Provence et l’Apel du Var.
Madame Coralie LAUBRY est intervenue devant un public de parents curieux, le plus souvent concernés par la précocité intellectuelle:
Bien loin des stéréotypes et des représentations que l'on se fait communément de ces enfants, être "surdoué", c'est avant tout avoir un mode de fonctionnement atypique, une façon singulière de penser et de ressentir les choses. C'est pourquoi il est essentiel de mieux comprendre ces enfants et ces adolescents pour mieux les accompagner; de les aider à mettre du sens sur leur mode de fonctionnement, leur sensibilité, leurs attentes parfois déçues. Ils pourront ainsi s'approprier leurs richesses et s'ajuster plus sereinement aux exigences des différents environnements dans lesquels ils évoluent: école, maison, amis.
Qu’ils soient curieux, en recherche de réponses par rapport à leurs questionnements ou encore confrontés dans leur quotidien à la précocité intellectuelle, les parents ont trouvé ensuite dans des ateliers, des éléments de réponse.
Deux ateliers (durée de 45 minutes chacun) parmi les 4 proposés leur ont permis de prendre part à un  dialogue de parents à parents.
Atelier 1
Identifier LE TRES JEUNE EIP ? Comment faire ? Pourquoi savoir ?
Les échanges porteront sur les signes d’alerte, sur la démarche à mettre en place en cas de suspicion, ce dès la maternelle. Seront soulignés l’importance d’un dépistage précoce, y compris chez le très jeune enfant qui va bien, les risques d’une non-reconnaissance, la nécessité d’un parcours balisé chez des professionnels compétents, les pistes pour accompagner le jeune EIP et sa famille…
 
Atelier 2
Vivre avec un ADOLESCENT EIP en famille, à la maison
A travers les témoignages, sera évoquée l’« adolescence des EIP ». A la maison, à l’école, avec les copains ou en famille, il s’agira de mieux comprendre les particularités de l’ado précoce, de discuter ensemble de possibles stratégies afin d’éviter les écueils de cette période délicate. La fratrie, la solitude ou encore l’incompréhension par les parents proches seront abordées…
 
Atelier 3
EIP en DIFFICULTE SCOLAIRE ? SAUT DE CLASSE ou pas ?  
L’EIP peut se retrouver rapidement en échec scolaire. Alors, ennui, décrochage, ou simple inadaptation au système scolaire… ? Questions/réponses, échanges autour de cas concrets pour évoquer le sujet de l’épanouissement à l’école, aborder aussi la question très controversée du saut de classe…
Les participants pourront ainsi « toucher » ce qu’est réellement la précocité intellectuelle,  apprendre à l’identifier ou encore bénéficier de détails pratiques.
 
Atelier 4
Précocité intellectuelle et TROUBLES DES APPRENTISSAGES : quels liens ?
La précocité intellectuelle s’accompagne bien souvent de troubles comme la dyslexie, la dyspraxie, la dysorthographie, la dyscalculie… parfois les difficultés d’apprentissages n’apparaissent que très tard car l’EIP n’arrive plus à compenser. bénévoles impliqués, sensibilisés au sujet tenteront d’apporter des conseils, d’ouvrir des pistes concrètes pour surtout, lutter contre les idées reçues.
 
etoileverte Pour le grand public
HAUT POTENTIEL & ADOLESCENCE
Le point sur la Recherche
Perspectives en psychologie et en pédagogie
 
Le colloque organisé par l'ANPEIP Provence a eu lieu le 24 septembre 2011, dans le cadre de la Fête des 40 ans de l'ANPEIP.
Réunissant praticiens, éducateurs et parents, il visait à contribuer à la diffusion de la connaissance autour des adolescents à haut potentiel, et à la création d’un réseau de ressources pour les familles et les professionnels de tous les secteurs de l’enfance.
 Colloque13Sept2011
 
Les cinq intervenants réunis pour l'occasion sont intervenus dans leur domaine: 
   
moyennepuceverteJeanne SIAUD-FACCHIN, Psychologue, Fondatrice et Directrice de Cogito’Z
 Mais QI sont ces enfants surdoués ?
  
   
moyennepuceverteJean-Marc DANTONY, Chef d’établissement,  Initiateur du réseau national Prékos
 Enfant à haut potentiel, comment bien vivre le collège ?
 
 
moyennepuceverteMichel HABIB, Neurologue au C.H.U. de la Timone, Marseille
 État actuel des connaissances sur les troubles spécifiques  des apprentissages en lien avec la précocité  
 
 
moyennepuceverteBarbara JOLY-POTTUZ, Neuropsychologue au C.H.U. de la Timone, Marseille
Haut potentiel et image de soi à l'adolescence
 
moyennepuceverteLuce NOCERA, Déléguée DMF 13
Dyspraxique, fantastique & précoce  
Par leurs interventions, ils ont bien confirmé qu'en effet, parmi les enfants à haut potentiel, et plus particulièrement pour les adolescents
  - un grand nombre a des difficultés d’apprentissage, parfois à cause d’une dys associée,
  - un grand nombre également se trouve rejeté par le système scolaire (orientation inadaptée,incompréhension, déscolarisation, redoublements,  etc...)
Chacun  a pu ouvrir de nouvelles perspectives, partager son savoir, son expérience devant un public attentif. 
etoilevertePour les enfants
affichecassis2009confenfant    
  

 

!-- Matomo -->